Fédération de la Nièvre

Fédération de la Nièvre
Accueil

 
 

Appel de citoyens nivernais signataires de « l’appel à une Primaire à gauche »

le 02 March 2016

Appel de citoyens nivernais signataires de « l’appel à une Primaire à gauche »

Nous sommes des citoyens nivernais, d’origines diverses et d’engagements divers.

Nous sommes, comme des millions d’électeurs et d’électrices de gauche, orphelin-es. Orphelin-es des engagements pris en 2012. Orphelin-es de « mon adversaire, c’est la finance ». Nous constatons comme des millions d'électeurs et d'électrices de gauche que la plupart des engagements, même minimaux, pris par François Hollande en 2012 n'ont pas été tenus. Dans le climat politique inquiétant du pays, et face au scénario du pire qui se dessine pour 2017, nous refusons d’attendre tétanisés l’arrivée d’une catastrophe politique annoncée.

Il y a urgence. Nous avons entendu l’appel, paru dans Libération, d’une primaire à gauche. Partant du constat que « notre système politique est aujourd’hui bloqué », cet appel invite « à refuser les renoncements, à refuser que la menace du FN, le risque terroriste et l’état d’urgence permanent servent de prétexte pour refuser de débattre des défis auxquels notre société est confrontée » ; il invite à faire grandir dans tout le pays « un grand débat citoyen pour faire renaître la gauche et l’écologie politique aujourd’hui à bout de souffle, inaudibles ou réduites à l’impuissance » ; Un grand débat « avec du contenu, des idées, des échanges exigeants », permettant d’élaborer « le projet porteur et bienveillant dont la France a besoin », puis de désigner un-e candidat-e pour le porter au pouvoir et sortir notre pays du piège redoutable dans lequel il risque de s’enfermer.

Nous, citoyens nivernais de gauche, voulons encourager ce processus collectif. Il est l’un de ceux qui peuvent aujourd’hui nous sortir de l’impasse. Nos parcours sont divers, nos opinions sont diverses, nous n’avons aucune certitude sur le chemin à emprunter mais nous voulons le défricher ensemble, car nous sommes convaincus que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. Nous voulons être acteurs de ce grand débat citoyen, et de l’élaboration d’une plate-forme commune, d’une coalition de projet et d’un contrat de gouvernement pour rouvrir l’espoir à gauche.

Pour cela, nous voulons promouvoir, dans la Nièvre, un vrai débat public sur des thèmes clés pour l’avenir de la France et de l’Europe : les grandes orientations économiques ; l'éducation, l’emploi et le salariat ; l’Europe ; la fiscalité ; la transition écologique ; l’énergie ; la politique industrielle ; les différences culturelles ou religieuses dans un Etat laïc ; les libertés ; la constitution d’une nouvelle République ; la réforme de l’Etat…

C’est le moyen de redonner sens à la politique, de retrouver l’intérêt de ces millions de citoyens qui désertent aujourd’hui les urnes, de permettre à tous les électeurs de gauche et écologistes d’être partie prenante active de leur avenir, et de faire que 2017 soit non pas la dernière station avant le crash démocratique, mais l’opportunité de refonder notre démocratie.

Nous invitons toutes les personnes intéressées :

► à une première réunion de lancement de la démarche le jeudi 10 mars à 18h30, Salle des Eduens à Nevers (Quai des Mariniers)

 

► puis à une série de réunions thématiques qui suivra, dans les semaines et les mois qui viennent, de manière décentralisée dans le département, sur des sujets clés dont nous voulons débattre de manière ouverte avec les citoyens et dont le calendrier est aujourd’hui en cours d’élaboration.

 

Premiers signataires (par ordre alphabétique) :

 

Abdellatif Atmani, enseignant second degré, militant de la cause palestinienne ; Luc Barré, adj. au maire de Saint-Firmin ; Richard Béraud, enseignant, président d’association musicale ; Loïc Berthon, musicien, syndicaliste à La Poste ; Martin Boutet, travailleur social ; Jean-Luc Brun, militant associatif ; Pierre Castioni, technicien territorial au Conseil Départemental ; Nathalie Charvy, maître de conférences, conseillère municipale de Nevers ; Christian Coignet, demandeur d’emploi, militant associatif ; Emilien Court, aide-soignant ; Sylvie Debord, syndicaliste dans l’enseignement agricole public ; François Diot, ingénieur des ponts, eaux et forêts, conseiller municipal de Nevers ; Serge Dole, conseiller en organisation ; Vincent Doubre, illustrateur, public speaker ; Carole Douspis, syndicaliste Finances Publiques ; Bernard Dubresson, syndicaliste, conseiller municipal délégué de La Charité ; Wilfried Gay, demandeur d’emploi, bénévole en Centre Social ; Didier Gouel, jardinier-maraîcher ; Jean-Claude Guillaume, pédopsychiatre, psychanalyste ; Farid Hadjab, psychosociologue, militant associatif ; Sébastien Jeanneau, psychologue du travail ; Alain Lassus, maire de Decize, conseiller départemental ; Samuel Lucier, militant associatif ; Jean-Pierre Magnin, conducteur de travaux dans les travaux publics, militant des droits des sans-papiers ; Coralyse Mazzotti, syndicaliste enseignante 1er degré ; Sylvain Michon, cadre à La Poste, militant pacifiste ; Stéphane Montagne, conducteur d’autocar, militant d’une assoc. de parents d’élèves ; René Navarro, retraité militant ; François Perrin, commerçant ; Christiane Pierdet, une vie avec migrants et réfugiés ; Lyne Rossi, directrice de Maison d’enfants ; Alexis Rejasse, musicien, militant associatif ; Christophe Schweizer, enseignant en économie et sociologie ; Wilfrid Sejeau, entrepreneur, conseiller municipal de Nevers ; Jean-Marc Soisson, ouvrier dans l’automobile, délégué à la Culture à Decize ; Thierry Theiss, responsable syndical aux Finances Publiques ; Achille Warnant, étudiant